Vous aussi vous pensez que l’hébergement des sans-abris est la responsabilité de l’Etat?

Vous avez raison. L’article L-345-2-2 du Code de l’Action Sociale et des Familles (créé par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 – art. 73) dispose que

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. 

Cet hébergement d’urgence doit lui permettre, dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l’hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d’hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d’être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l’aide justifiée par son état, notamment un centre d’hébergement et de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soins santé ou un service hospitalier. »

En donnant au projet www.unpourcent.info ou à toute autre association d’intérêt général, vous pourriez penser que vous déresponsabilisez l’Etat de son obligation d’héberger tous les sans-abris en France. Le mécanisme de défiscalisation de votre don, permet d’inverser la perspective et de considérer, d’une part, que pour chaque euro versé de votre poche vous obligez l’Etat à ajouter 2€ supplémentaire au budget de la solidarité nationale et, d’autre part, que votre don est une sorte de bulletin de vote qui dit à l’Etat dans quel domaine (ici la solidarité nationale) il doit agir.

 

Comment ça marche ?

C’est, d’une certaine manière, le principe de la déduction fiscale accordée par l’Etat et prévu dans le Code Général des Impôts à l’article 200. Si vous donnez 3€, vous recevrez un avis fiscal vous permettant de déduire 2€ de votre don sur votre prochaine feuille d’impôt ! Ce sont ces 2€ que l’Etat est alors forcé d’ajouter au budget annuel de la solidarité nationale.

Glissez votre enveloppe citoyenne dans l’urne, donnez et offrez  l’hébergement durable de trois familles et leurs 8 enfants, à la rue depuis des mois, ou dans des squats sans eau courante, ni chauffage.

 

 Une donation est donc un vote citoyen en faveur de la solidarité,

qui contraint l’Etat à son devoir d’hébergement d’urgence des sans-abris…

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez en exclusivité les informations et les actualités du projet Un pour cent, mais aussi des actualités relatives au sans-abrisme, aux politiques et aux actions de solidarité à Marseille et en France. 

Votre inscription à la newsletter s'est bien passée ! Vous recevrez désormais les actualités du projet Un pour cent.

Partager cet article